Publié le 02/08/2012

Le ministère de l'industrie entame l'ouverture des dossiers de corruption

''Le ministère de l'industrie a entamé l'ouverture des dossiers de corruption dans le secteur de l'énergie et chargé une équipe pour assurer leur suivi aux plans juridique et technique", a annoncé le ministre de l'Industrie, Mohamed Lamine Chakhari.
 Le ministère de l'industrie entame l'ouverture des dossiers de corruption

Le ministre, qui assistait, jeudi, à la réunion de la commission de l'énergie, relevant de l'Assemblée nationale constituante (ANC), a déclaré à l'agence TAP, que ces dossiers concernent quatre contrats de cession dans le domaine d'exploration du pétrole, indiquant que le département révélera toute irrégularité devant être constatée.

Les membres de la commission ont abordé plusieurs questions, liées notamment, à l'ouverture des dossiers de corruption dans le domaine de l'industrie et de la promotion des énergies renouvelables, recommandant de réviser le code des hydrocarbures.

M.Chakhari a souligné, à ce propos, que la stratégie du ministère dans le domaine de l'énergie vise à accroître la part de l'énergie propre (solaire, éolienne, etc.) à 30% de la production totale de la Tunisie, d'ici 2030.

La production des énergies renouvelables en Tunisie est, actuellement, de l'ordre de 250 mégawatts.

Le ministre a, par ailleurs, annoncé le démarrage, en 2013, des travaux de fabrication des équipements nécessaires à l'installation d'une centrale électrique solaire au sud du pays.

La capacité de production de cette unité s'élève à 2000 mégawatts, destinée à l'exportation vers l'Europe.


Ce projet devra générer pas moins de 10.000 emplois.


TAP

Commentaires



blog comments powered by Disqus